FLEXIBLE HYDRAULIQUE : QUELS SONT LES NORMES DE SÉCURITÉ ?

Le saviez-vous ? Les flexibles hydrauliques sont essentiels dans un système hydraulique, puisqu’ils acheminent les fluides. Ils sont généralement utilisés dans les secteurs d’activités comme l’industrie, le forestier, le vinicole/viticole, le TP ou encore l’assainissement.

L’éclatement d’un flexible hydraulique sous pression peut être extrêmement dangereux et provoquer des blessures graves ou pire.

Selon la législation européenne, l’assembleur peut être tenu pour responsable des conséquences de la défaillance d’un flexible hydraulique non conforme à la directive 98/37/CE.

 

Pour éviter tout problème, la sécurité s’est traduite en législation par la Directive européenne.

 

Nous connaissons deux normes EN incontournables sur les exigences de sécurité des flexibles hydrauliques :

  • ISO 12 100 / EN 292 sur la sécurité des machines : Concepts de base, principes généraux pour la conception
  • EN 982 : sur la sécurité des machines – Exigences de sécurité des systèmes hydrauliques et de leurs composants – Hydraulique

En ce qui concerne les circuits hydrauliques et les flexibles, la norme EN 982 demande de respecter certaines règles.

 

Le remplacement d’un flexible :

FLEXIVLES

La norme EN 982 interdit l’utilisation de tuyaux s’ils ont déjà été assemblés. L’utilisation de tuyaux neufs est exigé. Cette règle est imposée dans le but d’éviter tout danger pour ses utilisateurs. Il est strictement interdit de réparer ou même modifier un flexible existant. Dans les circonstances dans lesquelles il serait percé ou présenterait une cassure. Il est également défendu de réutiliser des embouts sertis ou vissés, car ils présentent un risque de déformation pour le système hydraulique.

 

La performance :

Tous les flexibles doivent répondre aux exigences de performance spécifiées dans les normes européennes et/ou internationales (SAE J517 ou EN 853, 854, 855, 856 et 857). Pour valider la performance d’un flexible, la principale exigence est de passer des tests d’impulsion. Ces tests cycliques permettent de tester la longévité des flexibles. Plus précisément, il s’agit de tester la connexion tuyau/embout à un certain nombre de cycles.

Ainsi, l’ensemble des fabricants de flexibles hydrauliques devront être en capacité de démontrer que le produit fournit a été testé et répond aux exigences en matière d’impulsion des normes.

 

Le stockage et la durée de vie :

Le stockage des flexibles ainsi que leur durée de vie sont des éléments essentiels à prendre en compte en matière de sécurité. Selon l’EN 982, il est indispensable de respecter les recommandations qui visent à prendre en compte le vieillissement naturel du caoutchouc, et cela, malgré les meilleures conditions de stockage possibles.

Le caoutchouc vieilli naturellement, il doit être contrôlé et validé par des entreprises compétentes. La durée de vie maximale d’un flexible est estimée selon la norme à cinq ans. Cette échéance passée, il sera nécessaire de remplacer le flexible.

Pour vérifier la conformité des produits, des tests imposés permettent de vérifier les conditions de stockage et les caractéristiques fonctionnelles des flexibles.

 

Installation sur la machine :

La norme EN 982 requiert une installation sûre du flexible sur la machine, compte tenu des risques éventuels de coup de fouet et d’éjection de liquide. Les normes européennes exigent un assemblage selon des méthodes dont la conformité aura été validée après plusieurs essais :

  • La non-compatibilité entre les tuyaux, les embouts et les machines de différents fournisseurs.
  • La méthode d’assemblage validée que lorsqu’elle est rédigée de façon précise, détaillée, reproductible et facilement contrôlable.

 

Le marquage :

Le marquage du flexible est une étape importante dans la confection du tuyau. Elle nécessite de suivre minutieusement la norme EN982. Le flexible doit comporter des informations permettant de l’identifier : la pression de service, l’entreprise qui assemble le flexible, la date de l’assemblage et la date de mise en service. L’ensemble de ces éléments garantit à l’utilisateur une conformité des équipements.

 

La mise en sécurité :

L’EN982 demande aussi de prévoir des protections en fonction des risques existants :

Fixer ou protéger le flexible en cas de risque de fouettement. Protéger le flexible en cas de risque de projection d’huile.

La meilleure protection consiste le plus souvent à ne pas se trouver au voisinage des flexibles. Pour prendre en compte les risques liés au circuit hydraulique, mais aussi, tout simplement, pour prévenir les risques mécaniques liés à la présence de machines en fonctionnement et en mouvement.

 

La maintenance :

Enfin, au niveau des opérations de maintenance, l’article R233-1-1 du code du travail stipule que :

‘’Les équipements de travail et moyens de protection doivent être maintenus en état de conformité avec les règles techniques de conception et de construction applicables lors de leur mise en service dans l’établissement.’’